Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MONT VALIER (2838 m) depuis la Core

MONT VALIER (2838 m) depuis la Core

Quel montagnard ariégeois n'a-t-il jamais gravi, ou du moins rêvé de gravir, le Mont Valier ? Et si la voie classique du Ribérot n'est déjà pas une promenade de santé (loin de là!), l'approche du Valier depuis le Col de la Core est une vraie course de montagne, longue et assez exigeante, réservée aux plus braves comme diraient certains. Cependant, les plus sages parmis les braves, ne manqueront sans doute pas à diviser cette Odyssée ariégeoise en deux étapes, prévoyant une nuit sous tente, dans la cabane du Taus, dans celle d'Espugues, ou peut-être au Refuge des Estagnous.

Traversant une incroyable variété de beaux paysages, offrant la possibilité de terminer la course en boucle, l'itinéraire dépasse tout de même allègrement les 30 kilometres et cumule plus de 2400 m de dénivelé positif au total. 

Vous êtes toujours partants? Allons-y!

Fiche technique : 

Distance : 32 km environ. Dénivelé positif cumulé : 2400 m environ. Horaires : 3h10 le 1er jour, 9h le 2nd jour.

Difficultés techniques et d'orientation : aucune si on suit les sentiers, par beau temps, sur terrain sec et en l'absence de neige.

Description détaillée :

Au col de la Core (1395m), on suit le GR10 jusqu'au Col d'Aouédole, 1725 m. On atteint rapidement l'Étang d'Ayès (1694 m, 1h40). Le tracé du GR10 contourne le lac par l'ouest (par la droite), monte par des pentes raides jusqu'au Col Barrat (1900 m), descend légèrement vers les estives et remonte au Col de Laziès (1883 m). Passant à flanc du Massif de la Serre, en vis à vis des belles silhouettes des sommets de la Montagne du Trapech, situées de l'autre côté de la Vallée du Ribérot, notre chemin se dirige au Sud, jusqu'au Cap des Lauses.

C'est là où nous devons abandonner le GR10 qui entame sa descente vers la Maison du Valier pour poursuivre toujours à flanc, jusqu'à la Cabane du Taus (1910 m, 3h10).

La cabane est assez propre, dotée dune cheminée, dune table avec quelques chaises, et offrant 6 couchages sur des matelas crasseux mais confortables.

Une source d'eau coule dans l'abreuvoir situé non loin de la cabane.

La suite de l'itinéraire est à envisager après une bonne nuit de sommeil réparateur.

En moins de 40 minutes, on atteint l'Étang de Milouga. Du côté opposé de son déversoir, débute la rude montée vers le Col de Pécouch. Les pentes  très fortes des premières minutes font place à une immense étendue de lapiaz granitique. 

Du col (2482 m, 5h10), on bascule du côté Sud pour rejoindre le Refuge des Estagnous (2245 m, 5h30), d'où on entreprend une nouvelle montée jusqu'au Col de Faustin (2765 m, 6h20), perché au-dessus de l'abîme et situé entre le Petit et le "Grand" Valier(s).

De cette ultime antichambre du paradis, achever l'ascension est un jeu d'enfant. Il suffit de suivre les larges lacets qui balafrent la pente finale jusqu'à la croix sommitale (2838 m, 6h45).

D'ici, les vues tous azimut sont si belles que même l'avancée inexorable des brumes, si voraces et épaisses sont-elles, ne gâche en rien le tableau d'ensemble mais adjoint à ce dessert panoramique un aura plutôt charmant et fantasmagorique de mystère.

Quittant le sommet, on refait d'abord l'itinéraire Aller à l'envers : refuge (1h05), Col de Pécouch (1h35).

Ensuite, je ne saurai que trop conseiller de ne pas suivre notre exemple en cherchant à rejoindre l'Étang des Crousous hors sentier. Le contournement des nombreuses crevasses est une aventure un peu moins amusante et moins facile qu'on pourrait être tentés de le croire.

Qu'on choisisse ce genre d'improvisation,  ou qu'on repasse par l'Étang de Milouga, on mettra sans doute sensiblement le même temps en déployant les mêmes efforts pour arriver à la Cabane d'Espugues (2110 m, 3h15), dont une petite partie peut accueillir des randonneurs.

D'ici le Col de la Crouzette, situé plein Nord, est facilement  accessible par un sentier bien balisé en jaune (2237m).  Basculant du côté opposé, on dépasse la Cabane d'Eychelle, l'étang du même nom (1894m, 4h15), pour retomber finalement sur la portion du GR10 déjà emprunté à l'aller, qui nous ramène à la voiture (5h40).

 

 

MONT VALIER (2838 m) depuis la Core
MONT VALIER (2838 m) depuis la Core
MONT VALIER (2838 m) depuis la Core
MONT VALIER (2838 m) depuis la Core
MONT VALIER (2838 m) depuis la Core
MONT VALIER (2838 m) depuis la Core
MONT VALIER (2838 m) depuis la Core
MONT VALIER (2838 m) depuis la Core
MONT VALIER (2838 m) depuis la Core

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article